JPEG Biodiversité : Le Parc Diawling dénombre ses oiseaux

Télécharger 379698_591227394224743_653829872_n.jpg ( 169 KB)
Afficher Open in browser
Upload date 03 Mar 2015
Date de publication 03/03/2015
Toutes les versions
# Nom du fichier Contributeur Upload date Taille Type de contenu
1 379698_591227394224743_653829872_n.jpg (actuel) CHM Mauritanie 03 Mar 2015 169 KB image/jpeg

Mauriweb - 186.426 individus répartis sur 130 espèces ont été recensés par le Parc National de Diawling (PND) qui vient d’achever une opération internationale de dénombrement des oiseaux. Ce comptage entamé depuis le 15 janvier 2015 a été effectué dans toute  la Réserve de Biosphère Transfrontalière, au-delà même des limites du  parc actuel (Bassins de N’Tiallakh et de Gueleybou, Aftout, Chat Boul),  indique le PND. Le Parc a été « subdivisé en huit circuits permettant de couvrir la  majorité du territoire pour cette opération de recensement des oiseaux. Deux nouveaux circuits à pirogue ont inaugurés cette année permettant  ainsi de mettre en évidence un nombre important d’oiseaux dans les  bassins inondés. Selon le Parc national de Diawling (PND), « cette  opération vise à connaître les effectifs mondiaux des oiseaux d’eau  migrateurs, à déterminer les dynamiques, la distribution des  populations, les tendances entre les pays et à suivre l’état des  habitats ». Pour le PND, « un rapport national de dénombrement et les données compléteront les données capitalisées par Wetlands International-Afrique » dans le comptage des oiseaux sur la réserve transfrontalière. C’est là la 48éme opération de dénombrement menée par le PND (sud-ouest de la Mauritanie) créée en 1991 pour la réhabilitation de l’écosystème dans le bas delta du fleuve Sénégal. L’effectif dénombré en 2015 montre la concentration de la plus grande  population d’oiseaux après les années 2008 avec plus 250.000, 2010 et  2012 plus de 200.000 individus.